12 septembre 2014

RIP Franck...

C'est une chanson sans paroles.
Elle est née aux Arnasseaux, chez toi, un des derniers jours d'aout.
Toma a la guitare, Hervé à la basse, et toi au chant.
Ton étrange chant sans paroles s'est éteint pour toujours.
Ce blues n'en aura jamais, de paroles.
Il restera le Blues des Arnasseaux, le Blues de Franck.
Mais on le jouera, encore et encore.
Pour toi.
Et tous ensemble.