07 mai 2012

Juste pour aujourd'hui

"... On la reprenait en coeur, tous, la complainte du reproche, contre ceux qui sont encore par là, à traîner vivants, qui attendent au long des quais, de tous les quais du monde qu'elle en finisse de passer la vie, tout en faisant des trucs, en vendant des choses et des oranges aux autres fantômes et des tuyaux et des monnaies fausses, de la police, des vicieux, des chagrins, à raconter des machins dans cette brume de patience qui n'en finira jamais...."

Louis Ferdinand Céline - Voyage au bout de la nuit.

7 commentaires:

le bourdon masqué a dit…

un peu de lui...
http://youtu.be/0ODe81qhSl8

manouche a dit…

Tout est à citer!

Éric McComber a dit…

Pas, ce truc. Il ira loin, ce petit.

piedssurterre a dit…

Bzzzzzz, merci !
Manouche, oui, tellement tout !
E, toi aussi, si tu lâche pas le morceau !

Éric McComber a dit…

Pas mal, ce truc. Dis-je bien. Eh, eh. Je n'ai désormais plus l'excuse du taux d'alcoolémie pour expliquer mes bourdes, ça craint.

piedssurterre a dit…

J'avais compris eh eh !

anne des ocreries a dit…

ouais, c'est exactement ça....