17 mai 2011

Jeannot

Jeannot a le dos rond des vieux qui n’ont plus d’âge. Il arrive toujours en plein service et se plante au milieu de la terrasse comble, comme un enfant perdu, en cherchant un regard. Lorsque nous l’accueillons par un «  Salut Jeannot ! » il répond immanquablement par un « Salut Coco ! » qui s’adresse aussi bien aux serveuses qu’au patron. Son chapeau à la main, il s’assied et commande : « une crème brulée pas brûlée et un verre de rouge ». Il pose son chapeau, et ses petits yeux chassieux nous suivent entre les tables. Quand, parfois, le regard un peu flou, il quitte sa réserve et bredouille : « Vous êtes la plus jolie fleur du jardin », à celle qui lui apporte son verre et sa crème, c’est qu’il a un peu bu.  Certains jours, il boit  jusqu’à ce que ses mains n’agrippent plus son verre. Il se tâche et marmonne, et les autres le fuient, mal à l’aise et honteux, détournant le regard de cet homme avachi, perdu dans ses pensées, cherchant dans sa mémoire les souvenirs heureux que personne n’écoute. Au moment de payer, serré dans son pull bleu tricoté à la main, il  fouille et cherche au fond de son porte-monnaie toujours vide cet argent qu'il n'a plus.

Mais, lorsque le matin, je le croise, encore sobre, ses yeux brillent et pétillent. Quand de sa vieille main il attrape la mienne et me salue d’un « Bonjour Madame » en portant à ses lèvres humides ma main qu’il baise cérémonieusement, je m’attendris de ce soin qu’il met chaque matin à sortir de chez lui habillé comme un prince, pantalon impeccablement repassé plissant sur ses chaussures toujours cirées, parfumé et coiffé. Soulevant son chapeau, saluant les passants, joyeux, presque pressé,comme s’il se rendait à un rendez-vous important, il marche vers les terrasses vides.

Sur son visage tavelé,  il y a la vieillesse, mais il y a la vie. Il y a son désir d’exister et de rester encore un peu celui qu’il a été avant de devenir le vieux Jeannot qui boit.


9 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Encore un qu'est tout seul, hein ?

piedssurterre a dit…

Ben ouais.
:)

La Roue a dit…

la vérité reste un but, pas forcément une trouvaille.
les miroirs s'irriguent.
en fait, on s'en fout.
le vent court dans les derniers magistères.
ta petite main est comme un animal fuyant.
tes yeux semblaient me voir, tout en m'ignorant.
je reste seul au milieu des artichauts qui croissent.
le ciel est brun, il n'y a plus de limaces.

ou sont-elles passées, cette année ?

La Roue a dit…

rire est grave.

le grand coq bouffe les petits poulets.
souviens-t'en pas.

La Roue a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=X5JLCAIJLJ8

me rappelle que t'es passée, sans trop...
tout se dilue, profites en

La Roue a dit…

en fait, écrire ce qu'on est sensé penser, ça n'a rien à voir avec ce qu'on pourrait dire

bref

La Roue a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=fmdmnnv2NkY

Ardilla con Cojones a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=H4Pl2oj4XC0&feature=related

RAINETTE a dit…

Quel personnage ce Jeannot !