06 février 2012

Echo


En écho au billet d'Eric, qui nous ramène ce matin à la magnifique Andrée CHEDID, disparue il y a un an. Une grande voix s'est éteinte, mais ses mots restent, toujours aussi vibrants...
J’ai ancré l’espérance
Aux racines de la vie
Face aux ténèbres
J’ai dressé des clartés
Planté des flambeaux
A la lisière des nuits
Des clartés qui persistent
Des flambeaux qui se glissent
Entre ombres et barbaries
Des clartés qui renaissent
Des flambeaux qui se dressent
Sans jamais dépérir
J’enracine l’espérance
Dans le terreau du cœur
J’adopte toute l’espérance
En son esprit frondeur.
Andrée Chedid