12 septembre 2014

RIP Franck...

C'est une chanson sans paroles.
Elle est née aux Arnasseaux, chez toi, un des derniers jours d'aout.
Toma a la guitare, Hervé à la basse, et toi au chant.
Ton étrange chant sans paroles s'est éteint pour toujours.
Ce blues n'en aura jamais, de paroles.
Il restera le Blues des Arnasseaux, le Blues de Franck.
Mais on le jouera, encore et encore.
Pour toi.
Et tous ensemble.

3 commentaires:

le bourdon masqué a dit…

"Le mot « partition », dérivé du latin partitio, a perdu son sens initial de division au profit du mot « partage » en français. Un temps utilisé pour désigner le résultat d'un partage ..."
(source wikipédia)
C'est souvent ce mot qui vient à l'esprit quand on parle de musique.
Bzzz...

'Tsuki a dit…

Un bien bel hommage, Françoise. Ta peine ne s'allègera, les souvenirs resteront jusqu'au jour où... De l'autre côté du miroir, tu verras.

Francoise Champagne a dit…

Ma Tsuki ou es tu passée??? Je te cherche depuis des semaines. Ton compte fb plus accessible, ta page web réservée aux seuls abonnés , tes messages en mp disparus!!!! Je m'inquiète un peu pour toi. Peux tu donner de tes nouvelles ? Merci et bises !!!!