06 janvier 2011

Envol

Tu étais une plume posée là, par hasard.
Légère et douce.
A peine mes mains t’avaient-elle effleurée que tu t’es envolée.
Emportée par le vent.
Vers le soleil radieux des souvenirs heureux.

4 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Le vent emporte, le vent apporte.....
il y aura toujours une plume sous nos pas.

manouche a dit…

Autant en emporte le vent...mais les écrits restent.

seb haton a dit…

Vienne la pluie, vienne le vent...
J'ai trouvé une plume de harfang un jour. Je pense que ce n'était pas une plume de harfang...
s.

piedssurterre a dit…

Là, c'était une plume d'un bel oiseau de passage...