07 avril 2011

Breves enfantines 2

J'ai offert à Nino il y a quelques temps une de ces petites couvertures, toutes douces, qui sont comme des doudous lorsqu'on les glisse sur soi avant de s'endormir. Il a choisi de dormir plutôt dessus, et la remet chaque soir bien en place sur son drap avant de s'endormir. Sa couverture est d'un joli vert tendre. Ce soir, avant d'aller se coucher, il lisse soigneusement sa couverture, me sourit et me dit : Et voilà, j'ai tendu la pelouse !

6 commentaires:

moi enfin a dit…

nino, le tit à qui j'avais parlé au téléphone.
vais boirte, tiens :

http://www.youtube.com/watch?v=Rl6fyhZ0G5E

chuis nul, reviens
j'ai pas besoin de toi pour crever trankille, au contraire... tu m'importes peu. si j'étais ton esclave, ça me dérangerait pas plus d'être là plutôt qu'ailleurs.

http://www.youtube.com/watch?v=kzEe0fo1wyc&feature=fvst

tiens plutôt, pour ton fils, et à tous les autres :

http://www.youtube.com/watch?v=PQifpp1xX-4

;)
:(

http://www.youtube.com/watch?v=aBaB4bjfYGQ

désolé
me rappelle pas grand chose
ça a pas duré

bref

anne des ocreries a dit…

ouah ! excellent !

manouche a dit…

Ces petits ont naturellement une poésie qui nous fait tant défaut!

helenablue a dit…

Trop cute!

seb haton a dit…

Ha ha ha, j'adore ses bons mots ! :))

Accent Grave a dit…

L'important c'est la doudou joue son rôle, celui de rassurer.

Accent Grave