27 juillet 2010

Au fil des jours

Cela fait bien des années que je vis au jour le jour. En me laissant aller au gré de mes rencontres, de mes amours, de mes envies. Au fil des jours, de belles rencontres, des aventures et plein de petites vies qui se sont ajoutées les unes aux autres. Des petites vies faites de coups de cœur, de rêves d'ailleurs, mais surtout d’énergie déployée pour faire vivre une multitude de petits et de grands bonheurs. De ville en ville, d'ouest en est et du nord au sud.
Il y a encore quelques mois, je m’interrogeais sur l’avenir. Le restaurant vendu, pas de travail en vue, les questions défilaient. Pour la première fois depuis longtemps, je me disais que peut-être, j’avais passé l’âge de jeter encore les dés sur le tapis. Que le temps était loin où en cas de besoin, n’importe quel boulot se présentait pour remplir le frigo. Le bonheur, le vrai, étant toujours ailleurs.
La vie est pleine de surprises. Sans savoir où cela me mènerait, j’ai commencé  à travailler sans filet, sans salaire, sans savoir si ce job d’agent immobilier un peu spécial me permettrait à un moment ou un autre de m’en sortir. Et le petit miracle a eu lieu. J’ai vendu quatre maisons et me voilà à l’abri du besoin pour plusieurs mois. Comme j’aime. Pas besoin d’aller bosser tous les jours. Pas de comptes à rendre. Juste continuer à tisser ce fil qui me permet aujourd’hui de pousser un grand « Ouf ! ». Et aussi un grand « Lyes ! » pour faire un peu la nique aux tordus du système qui m’ont presque fait croire, pendant des mois, que j’étais bonne pour la casse des travailleurs ! 

2 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Vraiment contente pour toi Framboise, c'est un rruc de ce genre là qu'il me faudrait, tiens....suis tellement atypique que je trouve rien....!

Cildemer a dit…

J'ai trouvé la porte ouverte et je suis entrée!
Votre espace m'a plu, je reviendrai!

***
Merci pour le partage et à bientôt*******