10 juillet 2010

Interminable chantier (suite et fin heureuse)


Je vous avais raconté l'histoire d'une maison qui ne se vendait pas, voici la fin de l'histoire, pour ceux qui avaient lu ce billet du 13 juin...
Les sourires et les regards clairs de ces deux très jeunes gens m’ont plu tout de suite. Ils m’avaient appelée la veille, me confiant qu’ils cherchaient une maison pour abriter leur petite tribu. Je leur ai proposé de visiter la maison en chantier. J’espérais que la visite ne se solderait pas comme les autres fois par des commentaires désobligeants sur les bricolages et le chantier pas terminé.
Une fois passé le portail j’ai senti comme une onde de chaleur passer entre eux et les propriétaires. En traversant le jardin, la jeune femme n’a vu que les jeunes arbres fruitiers sans s’arrêter sur les matériaux traînant encore un peu partout. Leur bébé dans les bras, je les suivais en silence, les regardant entrer et ressortir puis la maison pour faire et refaire le tour du jardin et je voyais leur intérêt grandir pendant que le propriétaire commentait les aménagements en cours, ému par leur respect pour son travail pas encore fini.
Pour la première fois depuis des semaines, j’ai senti que ces visiteurs avaient été touchés par le charme de la maison, les couleurs vives, la lumière. Les bricolages, la simplicité des matériaux, rien ne les a gênés. Ils ont imaginé leur petite fille gambader bientôt dans le jardin avec leurs chiens. En l’espace de quelques instants magiques, je les ai vus tomber amoureux de cette maison.
A la fin du mois d’août, ils s’installeront ici. Ils savent qu’ils y seront bien. 
Pour les propriétaires, c’est la fin de la galère. La maison s’est vendue un bon prix. Ils rembourseront intégralement leurs dettes, avec auparavant encore un dernier sacrifice : passer leurs vacances à finir une partie des travaux qu’ils avaient commencé, cette fois dans la certitude qu’une nouvelle vie les attend. 
Il y a des jours où mon nouveau job me plaît bien, en fait.

6 commentaires:

Hubert a dit…

Je viens de parcourir ton billet du 13 juin, il transpire d'honnêteté, de sensibilité, en contra
diction avec "l'esprit vendeur"...
Trés heureux pour toi et les propriétaires de cette fin heureuse...
Ne change rien!...

shaton a dit…

Voilà qui fait plaisir.
Les transactions de maisons sont une chose si spéciale... C'est comme une transmission ou un don de soi. J'admire les intermédiaires qui font ce travail honnêtement.

helenablue a dit…

Chouette! Belle fin, dénouement heureux, bonheur d'être la passante de tout çà...

:-)

Je t'embrasse, tiens pour l'occasion.
Je veux dire une belle accolade...

On gagne toujours à être sincère dans ce que l'on fait quoiqu'il arrive.
BLue

Gomeux a dit…

Stie, faudrait pas que ma blonde lise ce billet, elle qui rêve d'un chez-nous plus grand et à nous...

gaétan a dit…

Bon dimanche.

anne des ocreries a dit…

ça fait du bien de lire ça, tiens ! Cet été méritait bien une pareille embellie !!!