14 novembre 2010

La chute

Aux beaux jours, Momo se pose tous les matins en terrasse. Elle arrive à fond dans son fauteuil et il ne se passe pas un jour sans qu’elle renverse les verres de la table d’à côté en arrivant trop vite dans son engin motorisé. Ludo le lui fait remarquer et ils se chamaillent. C’est comme un rituel entre eux et je la soupçonne de le faire exprès pour qu’il s’occupe d’elle et vienne plus vite lui faire la bise du matin en ramassant ce qu’elle a fait tomber. Elle demande un café, et attend tranquillement l'heure du déjeuner en lisant le journal.
Ce jour là, il fait frisquet. La Momomobile est garée devant la porte. Le nouvel accès handicapé n’est toujours pas posé. Dès que ce sera fait, elle pourra  enfin aller et venir en utilisant la rampe, mais en attendant, elle ne peut pas passer la marche et il faut la soutenir pour qu’elle fasse quelques pas et puisse s’installer à l’intérieur.
Elle remue son café en silence. Ses traits sont un peu tirés.
- Salut Momo ! T’en fais une tête, ça va pas ?
- Non. J’suis en vrac. Et j’ai encore fait une bêtise !
- Allez raconte, t'as inondé ta salle de bains ? 
- ....
Ce matin, c'est pas gagné pour la faire marrer.
- Non. Hier soir, j’suis tombée de mon lit !
- Ah ! Merde ! T’as pas pu y remonter ?
Depuis des années une infirmière vient chaque jour la lever et l'habiller, puis revient la déshabiller et la coucher. Elle peut relever son lit à télécommande - sa game boy comme elle dit - mais une fois allongée, elle ne bouge plus jusqu'au matin. Elle peut tout juste se lever de sa chaise en s’accrochant à son déambulateur. Alors se relever d’une chute…
- Ben non. J’ai tiré sur ma couette et j’me suis enroulée dedans comme j’ai pu. J'étais trop loin du téléphone...J'suis restée par terre jusqu’à ce que l’infirmière arrive.
- Tu t’es pas fait mal en tombant au moins ?
- Non. Mais j’ai pas fermé l'oeil. J'aurais bien pu crever là toute seule!
- ...
- Et en plus, ce matin il a fallu appeler les pompiers. L’infirmière pouvait pas me soulever !
- Ben, c’est vrai que t’es lourde !
J’en sais quelque chose. La seule fois j’ai voulu l'aider à quitter son fauteuil, j’ai failli tomber avec elle tellement j’ai été surprise par ses 80 kilos !
- Va falloir que je te mette au régime toi ! lui lance le chef en lui apportant son assiette.
La moitié mobile du visage de Momo s'éclaire d'un sourire.
- Ca, c’est ce que me dit toujours ma fille!
- Elle dit ça ta fille ?
- Ouais. A chaque fois que je la vois, elle me dit que j’ai encore grossi. Et j'me fais engueuler.
- Ben, t'auras qu'à lui dire que tu te mets au régime après Noël ! Tu vas toujours à Paris?
- Ah ! ça je sais pas, c’est pas sûr qu’elle soit là cette année. Ils vont peut-être partir au ski.
- L’année dernière, ils étaient où déjà?
- Me rappelle plus.
Au ski.
J’y avais pas pensé.
Imparable.

7 commentaires:

almanachronique a dit…

Eh, oui! C'est important les vacances...
Le ski, faut pas rater ça...
j'te jure!!
P.

anne des ocreries a dit…

Pourquoi ça me fout mauvaise conscience, alors que j'y suis pour rien, moi, à la vie de Momo ?
Au ski....t'en foutrais du ski, tiens !
Sauf que me reviennent les mots de Monsieur l'Homme qui bosse en gériatrie....y m'disait que les papys et mamies adorables ne l'ont parfois pas été toute leur vie....et qu'on doit pas juger de leur vie de famille.
On sait pas ce qu'elle traîne comme arriéré de vie, la fille-à-Momo....

manouche a dit…

Une tribu océanienne faisait monter les vieux à un cocotier puis secouaient l'arbre,ceux qui tombaient étaient éliminés-je veux dire définitivement.

É. a dit…

Au ski, elle s'amuserait, pourtant, momo. Suffit de la mettre dans un bobsleigh…





Code : « personju » !

piedssurterre a dit…

Pomme : En fait, j'haïs ça moi,les vacances au ski!

Manouche : Momo c'est le genre qui s'accrocherait aux branches, avec les dents si elle en avait encore !

Anne : Faut faire avec, c'est tout.
C'est la philosophie de Momo.
Sûrement qu'il y a pas mal de non dits dans cette histoire. Je n'ai que sa vision des choses, celle de sa fille fera peut-être l'objet de futurs billets, si je la rencontre un jour, qui sait ?

E: quelle idée géniale ! Momo va adorer...

manouche a dit…

Un vieil ami malade m'a dit un jour "faire au mieux avec ce qui reste"...philosophie applicable quand le temps passe.

seb haton a dit…

Tu écris et tu racontes encore ! C'est tout ski compte ;))
Nous, on est contents !