09 février 2011

Anniversaire

A vous tous qui passez ici, depuis un an.
Qui me lisez, fidèles, complices, amicaux, encourageants, attentifs, Merci



Ce
présent
lisse
comme une planche,
frais,
cette heure-ci,
ce jour
comme une coupe neuve
- du passé
pas une seule
toile d’araignée -,
nous touchons
des doigts
le présent,
nous en taillons
la mesure,
nous dirigeons
son flux,
il est vivant
et vif,
il n’a rien
d’un irrémédiable hier,
d’un passé perdu,
il est notre
créature,
il grandit
en ce
moment, le voici portant
du sable, le voici mangeant
dans notre main,
attrape-le,
qu’il ne nous glisse pas entre les doigts,
qu’il ne se perde pas en rêves
ni en mots
saisis-le,
tiens-le
et commande-lui
jusqu’à ce qu’il t’obéisse,
fais de lui un chemin,
une cloche,
une machine,
un baiser, un livre,
une caresse,
taille sa délicieuse
senteur de bois
et fais-t’en
une chaise,
tresse-lui
un dossier,
essaie-la,
ou alors
une échelle!
Oui,
une échelle,
monte
au présent,
un échelon
après l’autre,
les pieds
assurés sur le bois
du présent,
vers le haut,
vers le haut,
pas très haut,
assez
pour
réparer
les gouttières
du plafond,
pas très haut,
ne va pas au ciel,
atteins
les pommes,
pas les nuages,
ceux-là
laisse-les
passer dans le ciel, s’en aller
vers le passé.
Tu
es
ton présent,
ton fruit:
prends-le
sur ton arbre,
élève-le
sur ta
main,
il brille
comme une étoile,
touche-le,
mords dedans et marche
en sifflotant sur le chemin.

Pablo Neruda

Nouvelles odes élémentaires 
(Nuevas odas elementales, 1955) 
Traduction de Jean-Francis Reille

7 commentaires:

anne des ocreries a dit…

JOYEUX ANNIVERSAIRE !!! J'ai pas vu le temps passer.....:))

gaétan a dit…

Ça passe vite. JOyeux anniversaire blogueste.

manouche a dit…

Heureux anniversaire et bonne continuation pour ton et notreplaisir!

É. a dit…

Joyeux anniv !

Gomeux a dit…

Déjà?
' fête!

Nancy a dit…

Santé !

Jean-François Thibaud a dit…

Bravo à toi !!!