13 février 2011

Largage dominical#20

Prenez un mot prenez en deux 
faites les cuir’ comme des oeufs 
prenez un petit bout de sens 
puis un grand morceau d’innocence 
faites chauffer à petit feu 
au petit feu de la technique 
versez la sauce énigmatique 
saupoudrez de quelques étoiles 
poivrez et mettez les voiles 
Où voulez vous donc en venir ? 
A écrire 
Vraiment ? 
A écrire ? 

Raymond Queneau

5 commentaires:

anne des ocreries a dit…

bin quoi ! chouette recette non ? pour un beau programme !!

seb haton a dit…

Je vois :))
Pour nous jeter de la poudre d'étoiles aux yeux, tu nous colles des beaux textes de bons auteurs et tu te gardes les tiens !
Belle mentalité :)
séb

manouche a dit…

petit texte pétillant, j'aime.

Le lutin... a dit…

Bien sympathique ce petit espace, bravo!
J'aime bien Queneau... Une phrase lue dans mon enfance, à propos du caractère précieux et précaire de la vie, me suit et me guide dans ma façon de l'appréhender, cette vie: "Un rien l'amène, un rien l'anime, un rien la mine, un rien l'emmène"... Et d'oser dire, pendant le temps imparti tant il est trop tard ensuite, aux gens qu'on aime qu'on les aime...
A bientôt.
Le lutin du musée.

piedssurterre a dit…

Bienvenue chez moi, Lutin !
Et merci pour cette jolie phrase !