22 octobre 2010


Ce matin, en sortant de ma maison, j'ai vu le coin d'une enveloppe kraft qui dépassait de ma boîte aux lettres. Au dos de l'enveloppe, une adresse et un un coeur dessiné à l'encre noire ont fait battre un peu plus fort le mien.
Comment vous dire l'émotion ressentie à la lecture de la dédicace ? Comme si effectivement, j'avais été un peu présente à la mémorable rencontre du 9 octobre. Aujourd'hui, j'ai pu mesurer la sincérité de l'amitié, et je me suis sentie pour la toute première fois membre de cette belle tribu qui unit quelques personnes attentives les unes aux autres.
C'est un moment intense que vous m'avez offert, chères Sandra et Blue.
Je sais déjà que dans le prolongement de mes mains caressant ce livre, il y a le plaisir d'entrer dans l'univers de Sandra, entraperçu au fil de ses billets. Ce ton, cette drôlerie, ce verbe si clair et franc me séduisent tant que je me surprends à n'attendre plus que ce soir, lorsque la nuit tombée et les enfants endormis, je pourrai enfin me plonger dans " Les Corpuscules" jusqu'au bout de la nuit.
Je vous aime.


1 commentaire:

anne des ocreries a dit…

Aaah, cooool ! c'est super dis donc ! :)