12 octobre 2010

l'Intranquille

" Je suis le fils d'un salopard qui m'aimait. Mon père était un marchand de meubles qui récupéra les biens des juifs déportés. Mot par mot, il m'a fallu démonter cette grande duperie que fut mon éducation.(...) Longtemps, je n'ai été qu'une somme de questions. Aujourd'hui, j'ai soixante-trois ans, je ne suis pas sage, je ne suis pas guéri, je suis peintre..." 
Gérard GAROUSTE 

L'INTRANQUILLE



3 commentaires:

anne des ocreries a dit…

ah, chouette - surtout le petit extrait de Garouste, là.

shaton a dit…

Garouste le merveilleux...
Un des artistes contemporains que ma douce préfère (avec Dilasser, Pincemin, Doigt et Kirkeby entre autres) et dont elle s'inspire.
C'est elle qui m'a appris à les connaître et à les aimer ;))
Bises
sébastien

manouche a dit…

être le fils DE n'est pas toujours facile, mais le talent n'a pas de père.