16 octobre 2010

J’étais venue aider une amie à accrocher ses toiles pour une soirée ART LAB dans un night-club transformé pour un soir en gigantesque galerie d’art. Il était perché sur un escabeau quand je l’ai entendu clairement s’exclamer : « ça coince en tabarnak ! » 
- Eh ! tu s’rais pas québécois toi ? 
Quelques bières et quelques heures plus tard, il est reparti sur son vélo. A la fin de la nuit, plus trop drette sur mes jambes, avec encore en tête le chant de son accent et de ses mots, je me disais que le soleil, parfois, brille même la nuit. 
Stie ! Quelle chouette rencontre !

6 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Bé dis donc ! y a de ces hasards quand même !!

manouche a dit…

faut qu'on émigre les filles!

helenablue a dit…

:-)))

piedssurterre a dit…

Ben moi je crois bien que je vais commencer à prévoir une cagnotte pour choper un billet d'avion pour 2011 !

Éléonore a dit…

héhéhé on se fait remarquer, y a des indices qui ne trompe pas, parc contre à Nice on nous a pris pour des anglophones mon mari et moi, trop drôle parce que moi je parle tellement mal anglais (J'imagine que c'est une question d'accent tonique)
Il faisait quoi la-bas ?
C'est quand même bien de t'avoir fait passer un bon moment, il devait être charmant :)

Éléonore a dit…

Si jamais tu viens en 2011, écris-moi je te donnerai quelques bons endroit à visiter, il ne faut pas tomber dans le piège des endroit trop connu. Et moi je connais des endroits superbes au Québec, ayant vécu dans 3 régions différentes.