11 septembre 2011

11 septembre... et pas seulement

Demain,  l'Histoire


Triste pareil à moi il ne s'en fait plus
je regarde ce peuple qui va bientôt mourir
triste ainsi qu'il n'est plus possible
de l'être autant


personne ici ne meurt de sa belle mort
c'est un peu de nous tous en celui qui s'en va
et c'est en celui qui naît un peu de nous tous
qui devient autre


toi aussi tu seras triste un jour Humanité
mal tu auras dans les os certains siècles
le mal fantôme dans la vacance historique
de l'origine


Hommes
l'Histoire ne sera peut-être plus
retenez les noms des génocides
pour qu'en votre temps vous n'ayez pas les vôtres 
hommes
il faut tuer la mort qui  sur nous s'abat
et ceci appelle l'insurrection de la poésie 




Gaston Miron L'homme rapaillé

6 commentaires:

anne des ocreries a dit…

J'adore ce texte.

almanachronique a dit…

Très beau texte et souvenons-nous de Salvador Allende...
Un 11 septembre aussi...

FRANKIE PAIN a dit…

merci de ce magnifique texte

le bourdon masqué a dit…

Miron ou Lagaffe vénérons les Gaston. Je ris, durera-ce ?

piedssurterre a dit…

Même Franquin avait des idées noires...

le bourdon masqué a dit…

exact, mais merveilleuses étalées au grand jour.