08 septembre 2010

Après l'orage

L'orage de cette nuit a perturbé leur sommeil et fait remonter leur angoisse.
Leur beau hâle d'été semble comme lavé sur leurs visages aux traits tirés.
Ce matin, je peine à les laisser partir, petites silhouettes avançant vers leur collège avec leur sac sur le dos.
Je voudrais les sortir de là.
Argh.

2 commentaires:

É. a dit…

Ils ont probablement appris 100 fois plus en pédalant une semaine dans le doute qu'ils n'apprendront dans toute l'année en certitudes et diktats.
:0)

piedssurterre a dit…

Oui, j'en suis convaincue.
D'ailleurs leur seul plaisir réel à l'école est le temps passé avec leurs copains !
Et apprendre deux trois trucs, à l'occasion.
:0)