23 septembre 2010

Tristesse

C'est peut-être ça la véritable, la profonde tristesse.
Juste la page blanche devant mes yeux et pas de mots pour le dire.

4 commentaires:

jean jacques a dit…

comme un océan de mots qui n'arriveraient plus à faire surface?
Mais le silence, les points de suspension et tous les blancs entre les notes ils disent tellement plus parfois que la langue bien pendue.

petit clin d'oeil en passant...

gaétan a dit…

hum.... te souhaite du soleil dans ta journée.

helenablue a dit…

Hum... moi aussi et je t'envoie une onde d'amitié!

piedssurterre a dit…

Je n'arrive pas à sortir le fond de ma pensée ces jours-ci.
mais ça va revenir...
Merci d'être là.