15 juin 2010

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des biens nantis

Rude journée : un entretien ennuyeux à plus d'une heure de route de chez moi pour un hypothétique boulot à la con que je n'ai aucune envie d'accepter et le restant de la journée à la préparer un compromis de vente pour une des maisons dont je m'occupe depuis plusieurs semaines. Ça, c'est déjà plus cool. Je vais peut-être enfin pouvoir rassurer mon banquier et partir tranquille à vélo sur les routes du midi sans me manger le cerveau avec mes galères de fric - cette saloperie.
D'humeur joyeuse et un peu fainéante, je me la joue facile ce soir et vous offre ce petit morceau du grand Desproges. 
Son dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des biens nantis me fait toujours marrer, surtout les soirs de grande fatigue.  
Allez, je vous offre le "r", c'est un régal : 
*r 
Rouquin 
adj. et n. 
On reconnaît le rouquin aux cheveux du père, et le requin aux dents de la mère.

2 commentaires:

manouche a dit…

ah! Desproges toujours imité,bien mal,par toutes les "écoles" d'humoristes.Pensons aussi à Pierre Dac et soyons aussi fiers "dêtre partis de zéro pour arriver à rien"!

anne des ocreries a dit…

Pétée de rire ! inégalé Desproges....