28 août 2010

La vie grise

Il a plu
Il y a de l'eau
Qui tombe dans les rues
Le long du ruisseau

Je suis soûl
J'ai rien dans la tête
Je suis mou
Comme je suis bête

Les pavés sont des fleurs jaunes, des rouges
J'en cueille un bouquet pour vous
La terre s'agite, je la sens qui bouge
Ça y est je m'envole... Lâchez tout

Je suis bien
Je suis couché dans le ciel
Y a que des chiens
Et des poubelles

Les chiens puent
Les poubelles me lèchent
Avec leur langue rêche
Dans les rues



Boris Vian




3 commentaires:

É. a dit…

Woahh. Magnifique changement de décor !
:0)

piedssurterre a dit…

É ! Comment ça va depuis ta rencontre avec le monstre de la garrigue ?

Éléonore a dit…

émouvant ce poème...