04 mai 2010

Gaston Chaissac #2


HIPPOBOSQUE AU BOCAGE

Extraits de la correspondance de Gaston Chaissac

Décembre 1946

"Je ne suis pas allé chez le coiffeur depuis août dernier. Les coiffeurs nous abîment, ils manquent d'adresse (c'est-à-dire de maladresse) ils ne savent jamais faire une coupe de cheveux qui fait tête de romanichel. Je préfère passer entre les mains des apprentis coiffeurs qui au moins font des coupes de cheveux inédites, mais leurs patrons sont des cons qui ont la marotte de retoucher à leur travail quand il est partculièrement intéressant, ils gâchent tout."



Janvier 1947

"Comme en faisant la vaisselle je ne récure que l'intérieur des casseroles et que ça fait le désespoir de ma femme, j'ai dit à une de ses amies :"Vous ne voudriez pas que j'aie l'amour des culs de casseroles bien récurés ?". Elle en a convenu."

6 commentaires:

manouche a dit…

je suis bien contente que tu aimes ma coupe de cheveux à la romanichel!

piedssurterre a dit…

@manouche
J'ai la même
:0)

É. a dit…

Moi j'ai le cul en forme de chevelure de casserole romanichelle.

piedssurterre a dit…

Oh elle est belle !

almanachronique a dit…

Oh , c'est drôle, cet après-midi une envie m'est venu d'aller me faire couper un peu les cheveux. Avec un peu d'angoisse parce que je pense des coiffeurs la même chose que Chaissac et d'ordinaire, je fais ça moi-même.
Ma copine de la laibrairie a les cheveux biens coupés, je lui demande l'adresse; c'est juste dans la rue à côté.
Bravement, je me lance... oh, veine ... c'est fermé! Eh, oui! on est mardi et à Dreux , tout ferme le mardi... même les coiffeurs!
P.

anne des ocreries a dit…

je n'ai vu de coiffeur que trois ou quatre fois dans ma vie ; ma tignasse est en vrac, et ça me plaît. Malheur à qui s'en approcherait !!