03 mai 2010

Gaston Chaissac

«  Moi qu’on n’utilise pas comme cordonnier sous les prétextes que je ne suis pas 
natif du lieu, que ma femme touche ses énormes appointements d’institutrice, 
que je ne suis pas de leur bord ou bien encore que ma tête ne leur revient pas… » 

« Je suis vendéen, cordonnier, surréel, peintre et poète » 

Gaston Chaissac 

 

3 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Merci de nous le présenter - j'aime bien la première image que tu montres sous sa photographie.

helenablue a dit…

Belle rencontre, merci Fanfan.

É. a dit…

Woa, Fortichon, Frankie.
:0)