20 mai 2010

Martine et Dominique

Exceptionnellement ce matin j’ai entendu ce qui se disait à la radio. Pour ceux qui n’ont pas lu mon billet publié hier, j’ai  fêté le privilège d’avoir perdu mon travail avant même de  l’avoir commencé, ce qui est une première dans ma longue carrière de travailleuse. Levée tôt, réveillée par un léger mal de tête sans doute occasionné par l’abus de vin d’hier soir, j’avalais donc un âcre mélange d’eau et d’aspirine quand mon oreille s‘est arrêtée sur une information lâchée parmi plusieurs autres du journal de 7h30. Martine Aubry - celle qui a réussi à faire bouffer son chignon à Ségolène – la grande prêtresse de la réconciliation du clan de l'après mai 2007, affirmait que le candidat socialiste aux élections de 2012 serait à n’en pas douter, celui qui aura été choisi par les socialistes, à savoir elle, ou Dominique Strauss Kahn, ou quelqu’un d’autre. Enfin, celui  ou celle qui sera le plus apte à représenter le camp désormais uni pour le meilleur, pour la victoire du socialisme à la française. Parlons-en oui du socialisme. DSK ! Monsieur DSK, patron du FMI, sauveur de la Grèce. DSK, socialiste dans l’âme, qui a contribué, entre autres mesures très favorables au bien du peuple, à la privatisation de France Télécom avec les résultats que l’on sait aujourd’hui : l’enfer pour les salariés et la multiplication des mutations forcées et autres changements de poste imposés. Monsieur DSK, qui pense haut et fort que la mondialisation est une chance, oui une chance. Je ne prétends pas être une experte en la matière, mais il y a déjà plusieurs mois que je suis absolument certaine qu’en 2012, DSK sera élu DEMOCRATIQUEMENT président de la République française et cette préparation psychologique  de nos oreilles en dit long sur le sort qui nous est réservé, à nous qui pensons voter librement pour élire celui qui présentera  sur un plateau nos échines courbées à ses amis de longue date Rockfeller et consorts. Ben oui, c'est comme ça, la puce, moi je l'ai déjà à l'oreille.

5 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Si c'est lui, j'irais pas voter. Marre de cette arnaque où les dés sont toujours pipés.

piedssurterre a dit…

Ce sera lui Anne. C'est prévu de longue date et arrangé d'avance. Oui, les dés sont pipés. Et ce qui est vraiment triste à mourir, c'est que cette élection d'un mec soi disant de gauche fera rêver encore un peu les gens d'un avenir possiblement meilleur alors qu'il fait partie de la clique qui travaille inlassablement à notre destruction programmée sur l'autel de fortunes colossales dont ils prendront leur part, pendant qu'on crèvera la gueule ouverte.

anne des ocreries a dit…

ça me donne envie de mordre. Mais à un de ces points !

jean jacques a dit…

en plus il est siglé et ça c'est drôlement branchouille
allez nous aurons ainsi comment dit-on déjà
Ah voui
je sais...
"une certaine idée du zozializme"
;-)

jean jacques a dit…

ah sinon pour être dans l'ambiance...
on pourrait dire aussi
D.S.K. :l'autre pays du chômage...