14 avril 2010

Une petite cantate

4 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Mmmmmmmmmmmmmmmmm ! c'est bon à entendre....Tu vas bien, Framboise ?

piedssurterre a dit…

Anne, Oui, oui je vis, je bosse, j'essaie de m'adapter à mon nouveau job.
Et je rencontre des gens complètement dépassés par ce marché de l'immobilier qui est une grande foire ! Le fric, toujours le fric ! Très dur.
Le faire autrement c'est ça l'affaire. Je me donne quelques mois et on verra si le concept marche. Si oui, on aura remis un peu d'équité dans ce secteur pourri par l'argent. Sinon, on rejoindra la foule des anonymes chômeurs.

anne des ocreries a dit…

Certes, il en faut pour vivre ou ça nous coince, mais, vraiment, le pognon, c'est pire que la merde, je dirais.

É. a dit…

Merci Frankie. Barbara me scie toujours les jambes, même après tout ce temps.