29 mars 2010

Automate trouble

Marre de la vie qui passe sans rien donner de nouveau que l’attente et le doute. Chaque jour embourbée un peu plus la longue litanie des heures creuse mon front déjà ridé des nuits blanches à penser à demain pour faire quoi du téléphone qui ne sonne pas du type qui répond pas ou qui fait semblant pour pas faire de vagues.
Quand je serai vieille apaisée rien ne pourra plus m’atteindre ni les monstres menteurs ni les fêlés impulsifs rien ne changera demain ou pas sans lever le petit doigt sans s’inquiéter plus que ça de tout ce que je ne dis pas pasteurisée moulinée bancale ça sert à rien de se presser le citron de toute façon il ne se passera rien de plus trouble qu’hier.

4 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Ouh là lààà ! creux de la vague dis donc !
Souffle un peu. On connaît tous de ces moments là, chacun trouve sa propre sortie, y a pas de recette-miracle, aussi ne sais-je pas trop que dire, sinon qu'on est là (soutien virtuel, tu parles si ça va changer grand chose, mais des fois, si, ça aide)
On va rien changer ? globalement peutêtre pas, ou pas ce soir. Mais à vivre nos vies comme on a envie de les vivre, on résiste déjà, et on construit autre chose autour de nous, là, tout près, ces petits grains de sables dans le gros rouage broyeur sont déjà autant de freins ! ça aide, de se le rappeler....
Bises Framboise, ça passera, t'as juste un bon coup de pompe énervé !

helenablue a dit…

Oups, changement de ton, la légéreté s'est envolée!
Anne n'a pas tort même si c'est pas toujours facile, bon virtuel ou pas nous on est là et on pense bien à toi!
Et pour les grains de sable ou ces petits cailloux qu'on sément ici et là, même si ça parait dérisoire c'est précieux et finalement efficace aussi.
Pas se presser le citron mais pas cesser pour autant d'actionner ses méninges et aussi faire confiance à la vie et à tout ce qu'on a déjà construit.
Regarde fanfan, tout ce que tu donnes et tout ce que tu reçois comme c'est puissant!

Ceci dit , de temps en temps lacher une bonne gueulante ça fait du bien par où ça passe!

xxx
Blue

piedssurterre a dit…

Merci pour votre présence, mes belles. Pas d'inquiétude, je suis parfois au bord du gouffre, mais je ne suis jamais tombée au point de ne pas me relever. Parfois, il faut bien que j'enlève la soupape ! Demain sera aussi trouble quant à mon avenir, mais mes yeux le verront autrement, je l'espère !

shaton a dit…

Parfois, pourquoi faut-il être malheureux pour écrire des merveilles ?
Bien à vous.