26 mars 2010

Croisements


Depuis mes premières publications je chemine parfois d’un billet vers un autre, en suivant le flux de mes lectures de blog en blog. Ce matin, jour de léger flottement, une humeur oscillante. Le liens qui m’emportent ici et là, m’amènent de temps à autres vers des pensées oubliées ou inexplorées. Je publie aujourd’hui ce billet en pensant à la fois à Gaétan et à Zoë, par un croisement étrange dans mon cerveau. Ce billet a donc à la fois un rapport avec les derniers billets de Gaétan, mais aussi avec la photo et le travail du jeune homme dont Zoë nous parlait hier. Certaines photos me parlent, d’autres pas. Hier, en regardant les photos de Germinal Louhaux sur son site, j’ai reconnu le regard d’un jeune homme vers d’autres jeunes partageant la même passion de la glisse. J’ai pensé que ces photos étaient léchées et complices. C’est tout. Pas d’émotion particulière. Aujourd’hui, je publie une photo d’Edward Burtynsky. Ce travail ne touchera peut-être pas ceux qui se rendront sur son site pour voir ce qu’il veut nous montrer. Je m’y suis longuement attardée, et ce que j’ai ressenti me ramène aux billets de GB . Pour moi les photos d'Edward Burtynsky évoquent un vivant cauchemar, un voyage dans la folie de ce mauvais siècle.

4 commentaires:

Gomeux a dit…

Hey beh!
Ça fait un bon deux ans que je me demande si je fais un billet sur lui.
Tu m'enlèves les mots de la bouche!
Je vais suivre ton exemple et fignoler kekchose sur ce brave Eddy, d'ici 2012.

gaétan a dit…

Que je suis content d'habiter un village....Quand je pense à tous ces gens qui doivent se taper 40-60 minutes de trafic pour aller travailler et en revenir. Quel perte de temps! Au moins ma procrastination m'appartient. Le temps pour aller travailler non.
À un autre niveau je dirais que j'ai tendance à prendre la mauvaise direction (décision) quand je suis fatigué. Curieusement j'ai plus tendance à me perdre en ville qu'en forêt. Plus peur aussi.

anne des ocreries a dit…

C'est fou, tout le mal que l'Etat s'est donné pour nous "diriger" dans nos déplacements.....lui qui ne sait jamais où il va.....:))

piedssurterre a dit…

Gaétan, t'as une bonne boussole,moi je me perds partout :-)
Anne, d'accord avec toi sur le fait que nous sommes dirigés. Quant à la direction que prend l'état, elle est pourtant bien claire / Que les pauvres crèvent et que les riches prospèrent encore et toujours.